Les artistes, les illustrateurs et les dessinateurs disposent d’une habileté manuelle, artistique, pratique et intellectuelle pour déployer les richesses de son imagination. Pourtant, ils s’équipent des tableaux, des toiles et des instruments de peinture de telle sorte qu’ils réussissent à faire les portraits réalistes, lesquels résultent de l’expression de sa créativité. Le pinceau, à l’aide duquel les artistes classiques étendent les couleurs, semble inopérant pour réaliser un œuvre graphique éblouissant. L’aérographe est un instrument de précision permettant d’accomplir une telle création. Certains illustrateurs s’aperçoivent que l’aérographe est une nécessité qui se fait sentir.

Pour apprendre à bien manier un aérographe regardez cette vidéo

Les types d’aérographe

L’aérographe est en quelque sorte un mini pulvérisateur de peinture à air comprimé avec lequel l’utilisateur projette de l’encre ou de la couleur sous forme de fines gouttelettes, de manière à ce qu’il parvienne avec facilité à faire les ouvrages de peinture. Ce pulvérisateur de peinture ressemble à un stylo de grande taille, seulement il se dote d’un tuyau et d’une gâchette permettant à l’utilisateur de réaliser l’art de peindre. Ce pistolet à peinture se conçoit généralement pour réaliser un travail de précision. Celui-ci paraît polyvalent et passe-partout, il s’adapte à toutes les surfaces et les supports.

Tous les aérographes ne sont pas identiques. Les utilisateurs peuvent distinguer deux types d’aérographe. D’abord, l’aérographe à simple gâchette ne propose qu’un contrôle du débit de l’air. Ce modèle est facile à manier et permet aux débutants d’apprendre facilement à peindre. Ensuite, l’aérographe à double gâchette est très pratique. Il permet aux adeptes d’accomplir les travails de précision à l’aide du contrôle du débit de l’air et du débit de la peinture. De cela, ce sont les adeptes expérimentés qui sont à l’aise avec celui-là. Puisqu’il nécessite un apprentissage pratique, lequel peut ne pas plaire les débutants.

Cet article vous montrera comment utiliser correctement un aérographe

Les composants de l’aérographe   

L’aérographe comporte différents éléments indispensables à son fonctionnement. En premier lieu, il possède un petit tuyau, lequel sert de conduit d’arrivée d’air. Une ou deux gâchettes se joignent à celui-là pour servir à régler le débit de l’air et de la peinture.  Il se munit d’une buse à l’aide de laquelle l’aérographe pulvérise rapidement la peinture en fines gouttelettes. Et, elle se combine avec une aiguille servant à réduire et à augmenter le débit de la peinture. Ces éléments ne peuvent pas remplir sa fonction tant que l’aérographe ne se dote pas d’un godet. Ce godet fait office d’un petit récipient dans lequel l’utilisateur met la couleur ou l’encre.

D’autre part, comme l’aérographe  est un instrument à air comprimé, son fonctionnement dépend totalement du compresseur. Il existe deux types de compresseur sur le marché. Le compresseur sans réserve d’air semble très classique réservé aux novices et peu habiles pour un usage occasionnel. Quoique son prix soit à la portée de n’importe qui, celui-ci fait du bruit pouvant entraver la concentration de l’artiste. D’ailleurs, si ce modèle n’impressionne pas l’utilisateur, il peut sélectionner le compresseur à réserve d’air. Ce dernier est le plus courant ; presque la majorité des spécialistes de la peinture se servent de celui-ci par cette raison qu’ils peuvent régler aisément la pression, tandis que l’instrument se montre silencieux durant l’application de la peinture.

A lire aussi : Trouver le Meilleur Télescope avec Comparatif 2018 et un TOP 3 !